Ardeche Sports Nature : site officiel du club de randonnee de ST FELICIEN - clubeo

Les neurones ont chauffées à Thorrenc

8 octobre 2018 - 22:02

Une journée de boulot !!!

Cette fois, c’était pas d’la rigolade pour les lézards de l’ASN. Siloé, Perrine, Aurélie, Bastien, Sophie, Catherine et Damien ont dû se creuser les méninges pour comprendre le pourquoi, puis le comment et ensuite assimiler tout le charabia du minimum vital de l’art de grimper… en sécurité !

En sécurité, car l’escalade est un sport d’adresse, de souplesse, de confiance en soi et envers son équipier (ce n’est pas le plus simple et cela demande de grimper souvent ensemble!). Ca demande surtout une bonne connaissance de soi-même. L’escalade, ou encore « la grimpe », évolue  sur un terrain aussi sympathique que dangereux. J’ai nommé : Mme Verticale et son copain Isaac NEWTON qui a découvert la loi décrivant la gravité « comme une force responsable de la chute des corps célestes, et de façon générale, de l’attraction terrestre qui nous retient au sol… » et qui nous rapproche d’elle un peu trop vite par rapport à ce que l’on souhaiterait! C’est le cas dans notre situation !

Vous me direz, mais pourquoi faites vous ça si c’est dangereux ! Je vous répondrai que c’est bien parce que le risque est omniprésent qu’on le fait ! Connaitre sa personne et prendre conscience que l’on a la vie d’un autre entre ses mains n’est pas chose aussi facile qu’on pourrait le croire ! Entre nous, une simple ficelle, deux nœuds et quelques mousquetons plus solides qu’on ne pourrait l’imaginer demandent malgré tout à rester concentrer et vigilant à tous les instants pour fuir l’accident grave. Cela exige aussi une bonne connaissance sur les capacités du matériel selon les conditions d’utilisation.

Grimper avec le danger ou le risque de chute est une chose ; grimper avec le danger et le risque de chute tout en étant en sécurité en est une autre !

C’est pourquoi notre petite après midi prévue avec un retour à 18h00 à St Félicien s’est terminée à 18h45 au pied des falaises de Thorrenc, THE site du nord Ardèche !

Il y avait tant de chose à voir, que seule la fraîcheur du soir nous a fait prendre conscience de l’heure tardive.

Au programme, en lien avec la marine car la plupart est issue de ce monde, l’atelier des nœuds (double pêcheur, en huit, cabestan, en huit tricoté ou ganse), la grimpe et l’assurage en moulinette mais aussi en tête avec la fameuse manœuvre du « haut de voie ». Celle-ci était facile à apprendre au pied des voies, mais les sourires et les commentaires se perdent mystérieusement lorsqu’on retrouve seuls à 15m au dessus du sol. A dire vrai, il ne s’agit pas de se planter là-haut sur la manip’, car une simple corde passée dans le mauvais trou et c’est la chute ! A 10 ou 15m d’altitude, on n’a pas le temps d’apprendre à voler !!! On a aussi pu mettre à jour les dernières recommandations fédérales comme, par exemple, le casque devenu obligatoire pour tout le monde !

Mais ne croyez pas avoir tout vu, il faudra encore et encore répéter ces gestes, puis on aura à voir les techniques de pose du rappel, la descente en rappel, grimper en grandes voies, le sauvetage en falaise, comment faire si on chute sous un surplomb… etc, etc. Et bien sûr, il y a plein d’autres nœuds, sans oublier un peu de théorie sur la connaissance du matériel, le facteur de chute et la force choc…

C’est pas du chinois tout ça, mais pas loin !

Commentaires