Ardeche Sports Nature : site officiel du club de randonnee de ST FELICIEN - clubeo

Entre crêtes et fond de vallée, c'est RAIDE !!!

9 septembre 2018 - 21:30

Nous voici repartis pour une nouvelle année au sein d'Ardèche Sports Nature, votre association préférée. C'est avec une sortie VTT que j'ouvre le bal des comptes rendus de sortie. C'est en ce deuxième dimanche de septembre que mes trois compagnons du jour m'ont retrouvé pour cette balade dominicale. Et ils ont ma fois fort bien fait, la météo est juste parfaite avec un ciel azur, point de vent, et des températures encore estivales. Au menu, une boucle entre Lalouvesc et Satillieu. La géographie locale n'aura pas échappé à mes compagnons, ils ont bien compris que la montée serait sur la deuxième partie du parcours, et qu'elle s'annonce épicée. C'est donc avec Bénédicte, qui connait bien la teneur de nos sorties, Thierry et Xavier pour compléter le quatuor que nous nous élançons.

Le rendez-vous est fixé à 9h. J'arrive avec quelques minutes de retard, et les camarades sont déjà dans les starting block. Un petit coucou à Dominique qui passe par là, et nous traversons le village en guise d'échauffement. Le thermomètre annonce déjà 16 °, nous allons donc être très bien aujourd'hui. Nous prenons la direction de Satillieu et plongeons sous le village. D'abord une piste caillouteuse par moment où Bénédicte nous fera le coup de la panne avec une chaîne qui déraille.

La suite s'annonce plus croustillante avec des sentiers dans les sapins très joueurs. Nous enchaînons les carrefours dans tous les sens. C'est un vrai labyrinthe par là. Le passage d'une petite chicane où Thierry préfèrera faire des altères avec les vélos par dessus. Nous avons droit ensuite à une haie d'honneur apicole avec des ruches de part et d'autre du chemin. Attention à bien garder la bouche fermée. Nous ne trainerons pas dans les parages non plus. C'est jour de rentrée également pour les chasseurs avec qui nous allons partager la nature durant les prochains mois. A noter une vrai courtoisie de part et d'autre. Les mentalités ont bien changé, et chacun peut s'adonner à sa passion en parfaite acceptation de l'autre.

La première côtelette fait son apparition, histoire de mettre à température les muscles et de bien vérifier l'état de fraicheur du palpitant. L'inclinaison redevient à la descente pour atteindre le fond du vallon sous Le Buisson, en dessous du Col du Marchand. Col du Marchand que nous allons d'ailleurs atteindre par un petit sentier qui prend du pourcentage au fil des hectomètres pour finir par un coup de cul assassin. Mais il en faut plus pour atteindre le moral des troupes. Les pistes qui s'en suivent sont bien connus des San Farcio qui ont l'habitude de pratiquer par ici. Nous enchaînons les pistes avec quelques passages bien caillouteux pour atteindre la crête qui nous conduira jusqu'à la Croix de Lyonnet. Le sentier est d'abord un peu trialisant par moment, avant de pénétrer dans une belle hêtraie pour reprendre la descente assez joueuse.

A la Croix de Lyonnet, nous plongeons sur Satillieu. En quelques kilomètres à peine, nous allons perdre beaucoup de dénivelé en alternant piste caillouteuse, petite route et sentier forestier. A Satillieu, arrêt aux stands pour remplir les bidons, manger une barre et commencer à s'inquiéter de la suite. Avant de quitter la bourgade, une petite visite guidée dans les ruelles du village. De petits sentiers assez frais permettent de s'extraire de l'urbanisation et ainsi éviter quelques longueurs de macadam. Nous prenons rapidement de la hauteur pour dominer le village. Une petite descente assez technique au départ de la chèvre rustique blanche sur ce qu'appellera Thierry un vrai chemin de chèvres. Nous traversons la rivière au niveau du camping pour prendre un chemin carrossable en face. Avec des passages assez raides, il est surtout étouffant en plein soleil. Nous y prendrons une belle suée et nous jetterons sur le premier coin d'ombre en haut. Xavier semble au top de sa forme et il est difficile de rester dans sa roue.

S'en suit un agréable chemin à flanc de vallon pour attaquer en douceur la remontée. Les kilomètres défilent, mais point de grosse pente. Pourtant, il faudra bien à un moment monter pour atteindre le point d'arrivée. Nous débouchons sur la route du Col du Marchand que nous suivons quelques mètres, avant de partir sur la droite entre pâtures. La montée commence à faire son apparition mais reste raisonnable. Nous ressortons sur une petite route assez plate jusqu'au Mathy, point de départ de la vrai ascension du jour qui ne laissera que peu de répit. Lalouvesc est tout là haut et trône fièrement sur sa montagne, nous écrasant avec dédain tout en bas. Nous quittons la route pour un sentier qui donne tout de suite la couleur. Je laisse passer Xavier avec ses jambes de feu. Il calera sur quelques cailloux. Je tente de poursuivre, mais n'irait pas beaucoup plus loin. Nous traversons le hameau de Cartailler, et la pente reprend de plus belle. Nous entrons dans une belle châtaigneraie qui nous offrira un peu de fraicheur. La pente fait bien chauffer les cuissots, Thierry y attrapera d’ailleurs des crampes. A 2 km de Lalouvesc, Thierry s'envolera pour le sommet, contraint par un timing perso serré.

Nous traversons la route de Cartailler, et, ajouté à l'annonce de l'échappé de Xavier, Thierry prend l'option de l'appeler pour lui demander un petit service de taxi. Bénédicte, pugnace et bien décidée, poursuit avec moi. Un agréable sentier nous conduit jusqu'à Milagro, où le coup de grâce nous attend. La montée y devient très raide et ne nous lâchera pas jusqu'au village. J'arrive à monter sur le vélo jusqu'à la piste intermédiaire à traverser, mais le final est inhumain pour pouvoir monter en vélo. Nous prenons alors notre mal en patience et montons à pied tranquillement. Ca y est, le village est enfin en point de mire. La piste du départ reste à grimper, mais elle parait bien plate après ce que nous venons de franchir. Nous croisons Xavier et Thierry sur la départementale qui remontent. Il est déjà 13h passé, nous ne trainerons pas à nous quitter, la plupart étant attendus pour le repas.

Eprouvante mais néanmoins belle sortie avec une météo parfaite qu'il aurait été dommage de ne pas consommer. Pour une reprise, c'était peut être un peu costaud, mais l'ensemble des participants semblaient contents d'avoir pu découvrir de nouveaux chemins que ceux autour de saint Félicien. Lalouvesc est un petit de paradis pour les sports nature mais a la fâcheuse manie de se trouver au sommet de la montagne, nécessitant la corvée de montée en fin de parcours. Mais la beauté des paysages nous fera accepter ce petit désagrément.

Commentaires